Réinitialiser mot de passe
E-mail
Password
RNTI

MODULAD
Un cadre conceptuel pour modéliser les relations spatiales
In RS 2008, vol. RNTI-E-14, pp.1-17
Résumé
Diverses approches sous-tendent la modélisation des relations spatiales,
qui est un domaine hétérogène et interdisciplinaire. Dans cet article, nous
présentons un cadre conceptuel pour la description des caractéristiques des différents
modèles et la manière dont ils se rapportent les uns aux autres. Une
première classification est réalisée entre trois niveaux de représentation : géométrique,
informatique, et utilisateur. Au niveau géométrique, les objets spatiaux
peuvent être considérés comme des ensembles de points, et les relations
peuvent être formellement définies en termes mathématiques. Au niveau informatique,
les objets sont représentés en tant que types de données spatiaux et
les relations sont calculées au moyen d'opérateurs spatiaux. Au niveau utilisateur,
les objets et les relations appartiennent à une ontologie dépendante du
contexte. Un autre moyen de fournir une catégorisation provient de l'espace
géométrique qui décrit les relations : on distingue les relations topologiques,
projectives, et métriques. Ensuite, nous considérons la cardinalité des relations
spatiales, qui est définie comme le nombre d'objets qui participent à la relation.
Un autre critère est la granularité de la relation, qui peut être plus générale ou
plus détaillée. Nous considérons également la dimension des différents objets
géométriques et de l'espace comme un moyen fondamental de classifier les relations.