Réinitialiser mot de passe
E-mail
Password
RNTI

MODULAD
Vers une architecture d'auto-réparation sur le Cloud Computing
In CAL 2014, vol. RNTI-L-7, pp.123-146
Résumé
Avec le Cloud Computing les organisations, institutions et entreprises
n'ont plus besoin d'investir lourdement dans des ressources informatiques, nécessairement
limitées, et exigeant une gestion lourde et coûteuse. Aujourd'hui,
elles ont le choix de migrer vers un modèle Cloud Computing où elles peuvent
louer des ressources en ligne. Ce modèle leur épargne les coûts de gestion interne,
puisque les ressources informatiques sont administrées au niveau du fournisseur
du Cloud. Le monitoring devient primordial vu qu'il jouera un rôle important
dans les opérations des entreprises fournissant des services tels que les
infrastructures (IaaS), plateformes (PaaS) et logiciels (SaaS). Le choix d'une solution
stable et performante nécessite une étude approfondie des différents outils
de monitoring existants pour guider le fournisseur Cloud afin de choisir l'outil le
plus adéquat. Dans ce travail, nous procédons à une enquête sur des différentes
solutions de monitoring existantes, à savoir l'open sources et les payantes afin
de guider l'administrateur à choisir la solution la plus adéquate à son besoin.
Ces outils garantissent les phases de monitoring et d'analyse pour détecter la
dégradation de performance d'une infrastructure de Cloud. Mais malheureusement,
ces deux phases ne suffisent pas pour que le système réagit et résout les
problèmes liés à cette dégradation. Pour celà, nous envisageons d'appliquer une
architecture d'auto-réparation sur l'OpenStack comme étant notre Cloud privé